Comment fabriquer un bain nordique ?

Bientôt l’hiver avec son lot de stress, de fatigue, etc., et vous vous demandez comment faire pour vous en sortir ? Point de soucis à vous faire, car les bains nordiques peuvent constituer une alternative adéquate. Très peu connu par les Français en général, le bain nordique encore appelé bain finlandais ou scandinave est un palliatif au spa classic. Mais une question demeure : comment construire un bain nordique chez soi pour en profiter pleinement ? En effet, si construire un bain nordique est une chose facile, elle peut virer au cauchemar quand on ne s’y prend pas bien. Découvrez dans cet exposé, les composants nécessaires et les techniques de fabrication d’un bain nordique adéquat.

Les composants nécessaires à la fabrication

Avant tout, rappelons qu’on définit un bain nordique comme un spa atypique différent des spas traditionnels. Ce spa spécifique est constitué de bois imputrescible et se présente sous la forme d’un bassin rond ou ovale. Présent sous deux formes principales, on en trouve généralement dans les pays du Nord comme au Japon, en Slovaquie, en Islande, etc.  

La mise en place d’un bain nordique nécessite l’utilisation de plusieurs éléments. Il s’agit notamment d’un bassin ou d’une cuve d’eau et des poêles à bois. 

La cuve

C’est l’un des composants clés nécessaires à la construction de votre bain. On en distingue de différents types variant les uns des autres par leur taille et leur forme. Vous trouverez entre autres des cuves de petite taille pour deux personnes de 800 litres et des cuves de 1000 ou 1100 litres pour plusieurs personnes. Sur le marché, on distingue deux types de cuves que sont notamment les cuves en bois et celles en plastique.

Les poêles à bois

Comme la cuve, les poêles jouent également un rôle important dans la composition et la construction de votre bain. En effet, leur rôle principal est d’assurer le chauffage de l’eau présente dans la cuve. Selon le type de bain nordique, les poêles peuvent être placées soit à l’intérieur du dispositif ou à l’extérieur. 

De fait, avant de choisir votre poêle, vous devez avoir une idée du type de bain nordique que vous envisagez d’avoir. Ainsi, pour les poêles internes, il est souvent conseillé d’opter pour les cuves de 1100 L. 

Mais quand vous optez par contre pour les poêles externes, une attention particulière doit être portée sur le dispositif. Vous devez en effet veiller à la hauteur de la poêle et du bain qui doit être la même afin de favoriser une meilleure circulation de l’eau chaude. De même, le choix de la poêle adéquat pour votre bain nordique doit être également assujetti à certains critères clés. Ce sont en l’occurrence :

  • le nombre de kilowatts ;
  • la taille de la poêle ;
  • le matériau de fabrication de la poêle et 
  • la taille de la surface de la poêle.

Fort de cela, il n’est aucun doute que le choix d’une poêle ne doit pas se faire au hasard. 

Autres composants utiles

En dehors de la cuve et de la poêle, d’autres composants interviennent dans le processus de fabrication d’un bain nordique. Il s’agit entre autres d’une visseuse ; d’un niveau ; d’un marteau et d’une scie. Vous pourrez également avoir besoin de planches prédécoupées ; d’anneaux pour mieux fixer le cadre en bois et d’une coque. Signalons que cette coque qui peut être en résine ou en plastique n’est nullement obligatoire.    

Aussi, il ne faut pas perdre de vue le choix du type de bois, car toutes les essences ne sont pas adaptées pour fabriquer un bain nordique. Pour cela, on recommande pour une meilleure résistance d’avoir recours à certaines essences spécifiques. On peut citer à cet effet :

  • le mélèze ; 
  • l’épicéa de Sibérie ; 
  • le chêne ou bois thermochauffé ; 
  • le pin nordique et
  • le cèdre rouge.

Fabrication proprement dite et installation d’un bain nordique

Après avoir choisi la cuve idéale puis la poêle et tous les autres équipements, place maintenant à la fabrication de votre bain nordique.

Fabrication proprement dite

Pour fabriquer votre bain nordique, vous devez tenir compte de certaines étapes. Le plus important consiste à fixer le kit circulaire de planches afin de donner forme au bassin. Pour la réussir, vous aurez non seulement besoin de visseuse, mais aussi de deux anneaux de fibre. 

Ces derniers en particulier constitueront les supports sur lesquels on posera les cadres de bois. Spécifiquement, il s’agira de fixer l’un des anneaux en dessous du rebord de la cuve et l’autre sera posé en bas de la cuve. 

La seconde étape moins contraignante consistera à ajuster les rebords de votre bassin au moyen du niveau. Mais pour un travail et un résultat satisfaisant, il est préférable de faire appel à des professionnels.

Installation d’un bain nordique

Si la construction d’un bain nordique est à priori sans encombre, il n’en est pas toujours le cas de l’installation. Le plus important ici est de veiller à l’équilibre de tout le système, car un bain nordique peut contenir jusqu’à 2000 Litres d’eau. Pour cela, il est préférable d’opter pour une surface ferme et solide. C’est le cas par exemple du jardin.

Aussi, quand il s’agit d’un premier usage, il est conseillé de laisser votre bain au travail afin de permettre à ce dernier de gonfler. En effet, certains modèles conçus à base de bois sec ne sont pas réceptifs au premier contact de l’eau. Pour cela, il faut entre 3 à 4 heures pour que le bois reconnaisse l’eau et soit plus réceptif. 

Cependant, une fois que le bois a été en contact avec l’eau, vous devez éviter de laisser votre bain nordique dans l’eau. 

Autres points importants

Pour profiter pleinement de votre bain nordique, d’autres points sont également à prendre en considération. L’un d’eux est relatif à l’isolation. En effet, très exigeant en matière de chauffage, cette caractéristique n’est pas sans conséquence sur le coût du chauffage. Fort de cela, il est toujours préférable d’opérer pour un chauffage peu budgétivore.

Aussi, sachez que vous avez la possibilité d’installer votre bain nordique dans votre jardin pour plus de style ou sur votre terrasse. Si vous êtes en quête de plus de confort, vous pouvez munir votre bain nordique de bancs pour s’asseoir, d’escaliers ou de palette. 

N’oublions pas que l’installation d’un système de filtration d’eau, de massage ou d’éclairage peut être envisageable pour plus de confort. De plus, si vous désirez protéger votre bain des souillures (déchets, poussières, etc.), vous pouvez le couvrir à l’aide d’un couvercle. Vous pouvez aussi faire usage d’un bouchon ou d’un robinet pour faciliter la vidange et drainer l’eau du bassin vers les égouts.  

Comment profiter de son bain nordique ?

Pour prendre un bain nordique, vous devez vous y mettre tôt. En effet, vous devez savoir que l’eau ne se chauffera pas instantanément. D’ailleurs, si vous utilisez une poêle immergée ou interne, le temps de chauffage requis pour l’eau est d’une heure. Par contre, si vous possédez un poêle externe alors, vous devez compter au moins de : 2 heures au minimum pour faire chauffer l’eau dans le bassin.  

Bon à savoir

Pour conserver pendant longtemps votre bain nordique, vous vous devez de l’entretenir. Et pour cela, rien de plus simple. Il vous suffit de changer régulièrement l’eau qui se trouve dans le bassin. Les experts recommandent une vidange après 4 bains. Pour réduire la prolifération des bactéries due à la chaleur, il est également conseillé de se laver les pieds.

En somme, vous savez désormais tout ou presque des bains nordiques et de leur fabrication. L’expérience vous tente-t-elle ? Si oui, faites-vous aider au besoin. 

À lire également  Recette de la peinture suédoise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *