Comment soigner une angine ? Nos conseils

L’angine (médicale : amygdalite, angine de poitrine) est un souci de santé qui se traduit par une inflammation des amygdales. Ceci est habituellement perceptible avec un mal de gorge et une difficulté à avaler. L’angine peut souvent être traitée par la prise de médicaments. Ce n’est que si les amygdales s’enflamment très fréquemment que d’autres traitements deviennent envisageables. Découvrez ici nos conseils pour soigner une angine.

Quelles sont les causes de l’amygdalite ou angine ?

En général, l’angine est parfois causée par les virus du rhume et de la grippe. Mais d’autres virus et notamment des bactéries peuvent aussi en être la cause. Ces bactéries arrivent à se multiplier dans la zone de l’anneau pharyngé lymphatique, ce qui gonfle le tissu. La « fièvre glandulaire » est une forme particulière d’amygdalite causée par un virus. Elle peut être transmise soit par une infection par gouttelettes (par exemple, par des gouttelettes de salive lors d’éternuements et de toux), soit par une infection par frottis (toucher des surfaces contaminées, telles que des poignées de porte, etc.).

À lire également  Découvrez la perte de poids au quotidien avec Weight Watchers

Angine : symptômes et diagnostic

Selon que l’angine de poitrine est causée par une infection virale ou bactérienne, les symptômes peuvent être très différents. Les plus courants sont :

  • Mal de gorge pouvant irradier jusqu’aux oreilles
  • Difficultés à avaler
  • Augmentation de la salivation
  • Fièvre, parfois des frissons
  • Épuisement, sentiment général de maladie

Spontanément ou avec le bon traitement, l’angine guérit complètement en 1 à 2 semaines. Cependant, l’angine de poitrine peut également entraîner des complications, telles qu’un abcès ou la propagation de l’inflammation à d’autres parties du corps (comme le cœur ou les articulations).

Les symptômes de l’angine sont assez clairs, de sorte que le médecin posera rapidement un diagnostic. Après un entretien d’anamnèse, un examen de la cavité buccale et du pharynx montre la rougeur et le gonflement qui indiquent une inflammation. Des dépôts blanchâtres ou jaunes (« taches de pus ») indiquent une infection bactérienne. Dans certains cas, un prélèvement de gorge peut être nécessaire pour identifier l’agent pathogène.

L’angine survient souvent avec d’autres infections. Par conséquent, le nez et les oreilles sont également examinés et les poumons sont écoutés. Si d’autres maladies sont suspectées, comme la fièvre glandulaire, une prise de sang est réalisée.

Quelle thérapie pour soigner une angine

La thérapie de l’angine vise à guérir la maladie et ainsi à résoudre les symptômes et à éviter les complications. Les anti-inflammatoires dits non stéroïdiens (AINS), tels que l’ibuprofène ou le paracétamol, peuvent être utilisés pour soulager les symptômes, en particulier dans les premiers jours après le début de la maladie. Cependant, l’acide acétylsalicylique, tel que celui trouvé dans l’aspirine ou la thomapyrine, doit être évité.

À lire également  Symptômes de grossesse deux semaines après le rapport

À la suite d’une prescription d’antibiotique, il est très nécessaire de le compléter selon les directives d’un médecin (après quelques jours), car le microbe ou virus peut rester dans l’organisme plusieurs jours après la disparition des symptômes.

Le recours à une opération chirurgicale

Toutes les amygdalites graves ne nécessitent pas une intervention chirurgicale (amygdalectomie). La base de la décision est le nombre d’épisodes de maux de gorge au cours des 12 derniers mois. Selon les directives actuelles, la chirurgie n’est pas recommandée pour moins de trois épisodes. L’amygdalectomie peut être pratiquée pendant trois à cinq épisodes et constitue une option thérapeutique pour six semaines ou plus.

L’amygdalectomie a fait ses preuves dans le cas d’amygdalites récurrentes. Dans les cas particulièrement graves, l’opération doit être effectuée rapidement. Dans le cas des formes modérées et bénignes, il est conseillé d’attendre au préalable six mois. Ce n’est que si une inflammation supplémentaire se produit pendant cette période d’attente malgré une antibiothérapie répétée que l’ablation des amygdales est la meilleure solution.

Que peut faire la personne affectée contre l’angine elle-même ?

L’effort physique doit être évité en cas d’angine et le repos au lit est généralement conseillé. Les gens se demandent souvent ce qu’ils peuvent manger quand ils ont l’angine. Les experts conseillent d’éviter les aliments épicés et acides. Les personnes concernées doivent manger des aliments mous et surtout boire beaucoup. Les thés à base de camomille, de sauge et de gingembre sont particulièrement adaptés. Ceux-ci peuvent soulager le mal de gorge. Prendre des boissons froides ou de la crème glacée réduit la douleur, mais cela réduit le flux sanguin et donc le processus de guérison.

À lire également  Les meilleurs soins de visage pour la gent masculine

Les experts déconseillent également le lait pour l’angine, car il peut également provoquer du mucus dans la gorge. De plus, les patients doivent éviter la fumée de cigarette. Il est important de boire suffisamment. Il faut également s’assurer que la respiration nasale est suffisante; si nécessaire, un spray nasal décongestionnant doit être utilisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 × 5 =