Définition des énergies vertes : leurs caractéristiques

Afin de mieux cerner les enjeux et potentiels des énergies vertes, il est important de se pencher sur une définition et d’en donner les caractéristiques. En effet, quand on parle d’énergie verte, il s’agit d’une énergie produite à partir d’une source naturelle et renouvelable. C’est ce qui différencie cette énergie d’un combustible dont les ressources sont limitées à l’image du pétrole par exemple. Dans les prochaines lignes, on vous présente les différents types d’énergie vertes qui existent, leurs définitions et leurs différentes caractéristiques. Par la même occasion, vous aurez également les avantages et inconvénients de chacune de ces énergies.

Définition et exemple de l’énergie verte

On peut définir l’énergie verte comme une énergie issue d’une ressource naturelle. Cette dernière se reconstitue suffisamment et rapidement afin de rendre l’énergie inépuisable. Les exemples d’énergies vertes aujourd’hui sont multiples. En effet, il existe différentes sources naturelles qui sont utilisées, notamment le soleil, les marées, le vent, la force de l’eau, la chaleur de la terre et les déchets.

Autant qu’elles sont, ces sources permettent de produire de l’énergie via le processus de la méthanisation. Les producteurs d’énergies au niveau mondial ont usé des technologies permettant de capter le plus efficacement cette énergie à partir des différentes énergies et ressources disponibles.

Avec ces moyens à leur disposition, la transformation en énergie en courant alternatif pouvant être transporté dans le réseau électrique est possible. Pour les producteurs d’énergie verte, l’enjeu consiste à mettre en œuvre l’équipement nécessaire pour la production de façon durable. Bien sûr, les coûts acceptables par le secteur énergétique en général sont respectés.

Les différents types d’énergies vertes et leurs caractéristiques

Il existe une grande variété d’énergie verte. On a notamment l’énergie solaire, l’énergie éolienne et l’énergie biomasse.

L’énergie solaire

Régulièrement appelée « énergie photovoltaïque », le principe de l’énergie solaire consiste à capter la lumière et la chaleur du soleil afin de les transformer en énergie, et ce, grâce à des onduleurs. Pour réussir cela, il est important d’installer des panneaux photovoltaïques. C’est sur l’ensoleillement journalier de la centrale solaire que repose les enjeux de ce type d’installation. Bien sûr, elle prend en compte non seulement les impacts liés à un ombrage, mais aussi ceux liés à la puissance des panneaux photovoltaïques. Ces derniers seront capables de produire de l’électricité en fonction des caractéristiques initiales qui les composent.

L’énergie éolienne

Quand on veut parler d’exemples d’énergies renouvelables, on pense inévitablement à l’énergie éolienne. Cette énergie comprend l’utilisation de la puissance du vent pour faire tourner de grandes pales en carbone. Le mouvement de ces hélices entraînera alors la turbine, qui elle-même fera tourner la génératrice. L’électricité produite est donc injectée dans le réseau afin qu’elle puisse être consommée par les utilisateurs finaux.

C’est pourquoi beaucoup de producteurs participent directement à l’accompagnement de projets éoliens dans le monde. Par conséquent, les sources de cet exemple d’énergie renouvelable sont inépuisables. Les éoliennes sont placées au bord des routes ou dans des couloirs très anciens sur le toit des bâtiments et ont une longue durée de vie, ce qui les rend prometteuses pour la production d’énergie éolienne à long terme.

L’énergie biomasse

C’est l’un des plus anciens exemples d’énergie renouvelable. Le principe est d’utiliser la chaleur générée par la combustion de divers matériaux pour produire de l’électricité. Pour produire de l’électricité, cet exemple d’énergie renouvelable utilise du bois, des végétaux, des déchets ou des ordures ménagères ou du biogaz. Ces matières seront obtenues directement à partir de la fermentation de ces matières dans une centrale électrique dédiée. Il existe deux types de biomasse à savoir la biomasse par combustion et la biomasse par méthanisation.

Celle par combustion utilise des systèmes qui récupèrent directement de la chaleur ou de l’électricité en brûlant des matériaux tels que le bois, les plantes agricoles ou les déchets municipaux. Cette technologie représente environ 10 % de l’énergie biomasse produite en France. Par contre, celle par méthanisation est un exemple d’énergie renouvelable dont le principe est de transformer les déchets en biogaz par fermentation du biogaz. Le biogaz sera ensuite brûlé pour produire de la chaleur, de l’électricité ou les deux. Cette technologie peut utiliser de grandes quantités de déchets, tels que le fumier, le papier et même les boues des stations d’épuration.

Les avantages et inconvénients de ces différents types d’énergies vertes

L’énergie solaire

  • Ses avantages

Le premier avantage de cette production est qu’il s’agit d’une énergie qui se diffuse. En effet, le soleil est présent partout dans le monde. Même en absence d’ensoleillement, la production de l’énergie solaire est possible partout dans le monde. Ils ont développé en France deux modèles de cette énergie. En premier lieu on a l’autoconsommation. En second lieu, vous pouvez signer un contrat de rachat de l’électricité par un acheteur obligé.

Ce dernier utilisera la somme collectée grâce à l’impôt photovoltaïque. Par ailleurs, les panneaux photovoltaïques sont une forme de technologie bénéficiant d’un certain recul. Il est maintenant possible de prédire la production des centrales solaires sur de nombreuses années avec une grande précision. Enfin, les coûts de maintenance et d’exploitation des centrales solaires sont encore particulièrement faibles.

  • Ses inconvénients

Afin de pouvoir installer des panneaux photovoltaïques durables pour une production d’électricité durable, il est important d’avoir un support stable et durable. Par conséquent, la plupart des panneaux sont installés dans des zones non aménagées, ancrés sur des supports stables, voire fixés sur le toit de bâtiments existants. Ainsi, étant l’un des meilleurs exemples d’énergies renouvelables en France, la production d’énergie solaire doit entrer sur cette terre pour longtemps.

De plus, par définition, l’énergie solaire reste une source d’énergie intermittente car la production ne peut être réalisée que lorsque le soleil brille. Aussi, tant que des solutions de stockage efficaces ne pourront pas fonctionner, cette production d’énergie devra être associée à d’autres sources d’énergie, renouvelables ou non, comme l’énergie nucléaire. Si l’énergie « à la demande » ne remplace pas l’énergie solaire, il sera difficile de répondre à tous les besoins existants, surtout en l’absence d’ensoleillement.

L’énergie éolienne

  • Ses avantages

L’énergie éolienne peut générer beaucoup d’énergie. Selon les conditions de vent sur le site d’installation, il peut générer beaucoup d’électricité, ce qui rend ce type d’installation relativement rentable. De plus, la haute saison se situe principalement en hiver, qui est la période la plus importante de consommation électrique de pointe. L’énergie éolienne est un bon exemple d’énergie renouvelable. Elle participe donc pleinement au lissage du réseau.

C’est un élément très important pour Enedis, l’administrateur du réseau. Après une longue période de fonctionnement, l’éolienne peut être complètement démontée et tous les éléments structurels peuvent être recyclés. La base en béton non recyclable peut être retirée pour conserver sa position d’origine.

  • Ses inconvénients

En France, l’installation d’éoliennes demande beaucoup de travail. En effet, la longueur de la lame nécessite un mode de transport sur mesure, et l’installation d’une structure aussi haute nécessite l’intervention de nombreuses industries.

De plus, les éoliennes ne fonctionnent qu’à la vitesse du vent la plus faible, à partir de 10 km/h, et cesseront de fonctionner lorsque le vent est trop fort (généralement plus de 90 km/h). Par conséquent, il est important de créer des conditions optimales pour générer l’électricité requise.

L’énergie biomasse

  • Ses avantages

En tant qu’exemple d’énergie renouvelable utilisée depuis l’Antiquité, l’énorme avantage de la biomasse est son adéquation aux modèles d’économie circulaire. En d’autres termes, l’énergie est utilisée pour produire des biens qui sont consommés, puis ses déchets sont utilisés pour produire de l’énergie et ainsi de suite.

Ainsi, au cœur de l’enjeu de la transition énergétique, cette approche est par nature bénigne. De plus, cet exemple d’énergie renouvelable n’émet quasiment pas de gaz à effet de serre lors de la combustion ou de la méthanisation. Le calcul met l’accent sur le fait que la quantité de CO2 libérée au cours de ce processus correspond à la quantité de CO2 absorbée par les plantes pendant la croissance.

  • Ses inconvénients

Concernant le bois, la biomasse nécessite une gestion prudente des ressources naturelles. En effet, avec le développement important de la combustion du bois pour le chauffage, la consommation de bois aura un impact négatif sur la déforestation. De plus, à mesure que la demande augmente, le prix des ressources augmentera fortement, en particulier le bois. En ce qui concerne les biocarburants liquides, l’impact sur les prix peut être dû à la nécessité de cultiver des betteraves sucrières ou de la canne à sucre pour les brûler plus tard.

À lire également  Qu'est-ce que le Crédit Agricole Assurance ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *