Que doit faire le banquier vis-à-vis de ses clients ?

Les banquiers sont des personnes que l’on côtoie à coup sûr quand on a un compte dans une banque ou qu’on va tout simplement effectuer une opération bancaire. Ils ont envers les clients dont ils s’occupent des obligations qu’ils ne doivent pas négliger. Dans le but d’éviter les abus provenant des banquiers, les clients doivent avoir connaissance des droits qu’ils ont. Quelles sont alors les obligations des banquiers vis-à-vis de leurs clients ?

Le banquier doit donner des informations claires à ses clients

Pour réaliser tous types d’opérations bancaires, le client d’une banque a besoin des informations que lui fournit son banquier. Ces informations vont lui permettre de connaître les risques et les avantages de l’opération qu’il veut faire. De ce fait, les informations qu’on lui fournit doivent être claires et précises.
L’information donnée par le banquier varie en fonction du degré de qualification du client. On ne peut en effet pas donner le même type d’informations à tous les clients, un particulier n’a pas besoin du même genre d’informations qu’un professionnel.
Ainsi, avant d’informer son client, le banquier doit avant tout le connaitre, mais il doit également connaître l’opération qu’il souhaite effectuer. Grâce à des informations de bonne qualité, le client pourra prendre une décision à la fois éclairée et libre.

À lire également  Où s’adresser pour faire un stage ?

Le banquier doit conseiller son client

En plus d’avoir l’obligation d’informer son client, le banquier a aussi l’obligation de le conseiller. Le banquier conseille son client quand celui-ci doit effectuer un placement ou quand il veut opérer une action en lien avec la gestion financière.
Peu importe le type d’actions que veut le client, le banquier doit lui donner son avis éclairé sur le sujet. Plus le client est novice en matière de données banquières, plus les conseils de son banquier lui seront utiles.

Le banquier doit être loyal et vigilant

Le client doit avoir confiance en son banquier et pour cela celui-ci doit se montrer loyal. De ce fait, il doit se montrer transparent dans tous les actes qu’il pose et il doit aussi parler en toute sincérité à son client. Le banquier, en plus d’être loyal, doit veiller au bon fonctionnement des finances de son client. Il doit selon une certaine fréquence vérifier si le compte du client n’a pas été fourni avec un chèque qui a une origine douteuse.
Il doit aussi vérifier si des retraits de fonds non conformes ont été faits sur le compte. Il peut faire toutes ces opérations à la demande du client, mais l’idéal c’est qu’il le fasse de son propre chef. Notons que le banquier, en plus de tous les contrôles précédemment cités, doit s’assurer que le compte de son client dispose des fonds nécessaires pour gérer ses dépenses sur une période.
Il doit faire cela pour que son client ne soit pas en difficulté en ce qui concerne ses finances ; si son compte est à découvert, il pourrait être fermé. Notons que bien qu’il soit tenu de rester en état de veille quand il s’agit du compte bancaire de son client, il ne doit pas se transformer en gestionnaire du compte du client. Il doit conseiller et informer son client, mais les prises de décisions ne viennent pas directement de lui.

À lire également  Investir dans le Tron (TRX) : quel avenir pour cette cryptomonnaie ?

Les risques qu’encourt un banquier qui n’honore pas ses responsabilités

Un banquier pour une raison ou une autre peut manquer à ses obligations envers son client. Cet acte risque de ne pas passer inaperçu, car cela pourrait porter préjudice au client. Ainsi, si le banquier ne respecte pas ses obligations, il pourrait voir ses responsabilités engagées.
Dans ce genre de situation, le client peut recourir à l’intervention de la justice pour avoir des réparations. Il s’agit principalement d’un remboursement qui serait à la hauteur des pertes financières du client. Quand un banquier a des déconvenues avec la loi, il entache l’image de la banque où il travaille. Mais, notons qu’en cas d’erreur ou de fautes, les poursuites ne peuvent être engagées par le client que si celui-ci est un profane.
En effet, la responsabilité du banquier n’est engagée que si son client fait ses premiers pas dans l’univers des banques. Donc, avant d’engager la procédure de demande d’indemnisation, il doit montrer les preuves qui incriminent le banquier.
Une personne qui souhaite vivre une bonne expérience avec sa banque doit s’assurer que ses droits sont respectés. Cela va créer un lien fort entre les deux protagonistes et les petits problèmes pourront être ainsi évités.

À lire également  Tout savoir sur la société Propolys

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-huit − 16 =