Qui est l’auteur de l’invention de la chirurgie esthétique ?

Les multiples mutations opérées par l’avènement de la science ont impacté de manière irréversible la conscience des hommes. Ceux-ci consomment les inventions scientifiques comme bon leur semble. Ils s’offrent même le plaisir de procéder à des changements sur la surface corporelle, ceci grâce à la chirurgie esthétique. Nombreux y recourent sans pour autant chercher à savoir qui l’a inventée.

L’histoire de la chirurgie esthétique

La chirurgie plastique est l’ancêtre de la chirurgie esthétique. À l’origine, les hommes de la préhistoire modifiaient leur corps en faisant recours aux tatouages et aux scarifications. Ces signes distinctifs étaient destinés à revendiquer l’appartenance à un groupe ethnique, un clan ou à un tribut. Les spécialistes de ces tatouages furent les premiers véritables chirurgiens.
À l’aube du temps, la pratique a connu une avancée notable avec une vague de théorisation. De nombreuses plumes s’étaient intéressées à la pratique avec de diverses fortunes. Mais on doit la véritable émergence de la chirurgie plastique au XXIè siècle. À cette époque, le duo Jacques Joseph et Sir Harold Gillies firent parler leur génie innovateur. Dans la foulée, Jacques Joseph se démarque pour se spécialiser dans la chirurgie esthétique à la suite de son idée de corriger un décollement d’oreilles. Le père de la chirurgie esthétique est d’origine allemande et a vu le jour le 6 septembre 1865 avant de s’éteindre le 12 février 1934. De son vivant, il était orthopédiste.

À lire également  Sur quel site trouver des avis sur l'e-liquide au CBD ?

Les étapes d’intervention de la chirurgie esthétique

La chirurgie esthétique se matérialise au cours d’une opération chirurgicale. Elle se déroule en respect d’un protocole bien particulier. Avant l’opération, le chirurgien se fait le devoir professionnel de s’imprégner des réelles motivations du patient afin d’avoir une idée claire de sa stabilité psychologique. L’examen clinique, la photographie et les diverses radiographies de la partie considérée comme inesthétique se font par la suite. En plein cœur de l’opération proprement dite, le patient est anesthésié. L’anesthésie a l’avantage de ne pas faire ressentir au patient les douleurs pendant l’opération. Un mécanisme de suivi postopératoire est par la suite mis en place. Il permet au médecin d’observer de manière permanente les résultats découlant de l’intervention au niveau du patient.

Les risques pendant l’opération

À l’instar de toutes les autres formes de chirurgie, la chirurgie esthétique comporte des risques qui surviennent au cours de l’opération. L’anesthésie est le premier risque. Elle peut se révéler incompatible avec l’organisme du patient. Cette incompatibilité peut être à l’origine du rejet de l’effet antidouleur de l’anesthésie. Elle est susceptible de provoquer de ce fait le réveil spontané du patient. Ce qui fait assurément obstacle au processus normal de l’opération. Les hémorragies constituent l’autre risque que pourrait générer la phase opératoire de la chirurgie esthétique. Elles se caractérisent par l’effusion d’un flux sanguin considérable. Une telle effusion du sang engendre à coup sûr l’anémie chronique chez le patient à l’avenir.

À lire également  Croûte cuir chevelu remède de grand-mère : Le secret

Les avantages de la chirurgie esthétique

Les vertus de cette innovation scientifique expliquent son adoption presque généralisée. En effet, la chirurgie esthétique doit sa notoriété au don de beauté qu’elle gratifie ceux qui y recourent. Ceci n’est que la suite logique du qualificatif « esthétique » que précède le nom «chirurgie ». Selon les recherches scientifiques, la chirurgie esthétique donne à celui qui l’a bien subie un surplus de bonheur et renforce sa capitale confiance.
Mieux, elle s’adapte à tous les défauts physiques auxquels elle trouve l’astuce nécessaire pour parvenir à un autre physique plus relooké. Les problèmes liés à la malformation se résolvent également grâce à la chirurgie esthétique. Que la malformation soit de naissance ou survenue à la suite d’un accident, la chirurgie rétablit l’équilibre. Cette science corrige avec efficacité les parties du corps qui souffrent de dysharmonie.

Les inconvénients de la chirurgie esthétique

Bien que la chirurgie esthétique soit vertueuse à bien des égards, elle porte tout de même en elle des effets qui sont, à la limite, nuisibles. Au premier plan, on peut mettre les risques de complication. Ils surviennent généralement lorsque le chirurgien chargé de l’opération est en panne de professionnalisme ou manque de pratique prolongée. C’est un inconvénient d’une gravité extrême qui pourrait conduire le patient à la mort.
Au second plan, la chirurgie provoque chez certains la dépendance de métamorphose. Ceux-ci se plaisent dans la volonté de procéder à une mue régulière de leur corps. C’est un comportement qui s’apparente à une pathologie psychologique. Le rejet de l’implant et les allergies sont les autres éléments qui complètent la liste des inconvénients sans pour autant la rendre exhaustive.

À lire également  Comment soigner une angine ? Nos conseils

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 × quatre =