5 facteurs qui peuvent rendre quelqu’un asthmatique du jour au lendemain

devenir asthmatique jour lendemain

L’asthme est de manière très simple la difficulté qu’éprouvent certaines personnes à respirer. En effet, il reste une maladie qui se cause essentiellement par l’association de l’atopie et d’un facteur environnemental donné, lequel peut provenir soit des éléments extérieurs (notamment la poussière, les pollens, etc.). Autrement dit, des polluants toxiques capables d’irriter la paroi des bronches. Ce sont là les conditions en fonction desquelles le futur asthmatique peut commencer par présenter progressivement les symptômes de l’asthme, voire souffrir d’autres maladies de façon parallèle s’il ne prend pas bien garde. Plus de détails sur les réels facteurs de cette maladie à travers cet article.

Les allergies courantes

Une personne qui souffre des manifestations allergiques dont le rhume et l’eczéma (pour ne citer que celles-là) a une très forte chance que son asthme soit tout de même d’origine allergique. En effet, une allergie peut provoquer un asthme, puisque les substances allergisantes sont en réalité pratiquement les mêmes, aussi bien pour les manifestations allergiques que l’asthme en question. C’est donc cela la raison pour laquelle on peut établir l’implication précédemment indiquée.

En outre, il faut préciser que vous avez la possibilité de connaître la réelle substance allergisante à la base de votre état asthmatique. Et pour y arriver, il vous suffira de prier votre médecin de vous effectuer quelques tests de votre peau, ces derniers à l’issue desquels vous aurez bien évidemment une idée fixe.

À lire également  Grives, Le Groupe Régional d’Identitovigilance en santé : tout savoir

Par la même occasion, il ne manquera certainement pas de vous donner des indications précises pour venir à bout de votre maladie.

Toutefois, il ne serait pas tout à fait logique, au vu de tous les aspects ainsi déroulés, de conclure qu’une personne allergique souffre également de l’asthme, puisque c’est le contraire qui est en effet vraisemblable. Prenez alors garde à ce sujet !

La rhinite allergique

Qu’il soit saisonnier ou non, le rhume des foins (ou rhinite allergique) est un facteur très fréquent de l’asthme. La belle preuve, plus de la moitié des personnes qui en sont atteintes développent l’asthme.

En effet, c’est un fait qui s’explique par le contact continuel entre un allergène et les bronches ou les muqueuses des fosses nasales, ce qui provoque une inflammation. Cela dit, ne perdez pas de vue que vous pouvez guérir de l’asthme rien qu’en traitant efficacement la rhinite allergique.

La pollution

La pollution donne naissance ou amplifie, selon le contexte qui se présente, les effets de plusieurs maladies allergiques, notamment l’asthme. En effet, son augmentation s’accompagne généralement d’une intensification des symptômes comme les sifflements, les toux nocturnes et les gênes respiratoires, lesquels on retrouve bien chez les individus asthmatiques.

Le phénomène étant ainsi évident, il est recommandé que les personnes potentiellement vulnérables à l’asthme se traitent par bronchodilatateurs. Autrement, elles pourraient contracter du jour au lendemain l’asthme avec toutes les conséquences qui peuvent s’ensuivre.

À lire également  Faut-il manger bio ? : Tout ce qu’il faut savoir

La possibilité héréditaire

Même si la majorité des personnes asthmatiques l’est par des facteurs externes, il n’est pas à exclure le fait que d’autres le sont au travers d’une prédisposition familiale. En effet, l’asthme est facilement transmissible de parents en fils si seulement l’un de ces derniers l’est, et le risque devient naturellement plus grand lorsque les deux le sont.

Mais en dépit de ces probabilités de transmission héréditaire, il est possible de pallier si les mesures préventives idoines sont bien prises. À ce sujet, il faut marteler que la grosse femme particulièrement doit se priver du plaisir de fumer le long de sa grossesse tout au moins.

De plus, elle doit s’abstenir de consommer des cacahuètes afin de se mettre à l’abri de toute sensibilité asthmatique. En ce qui concerne la période après son accouchement, il est recommandé que l’enfant soit allaité le plus longtemps qu’il le faut, ou qu’on lui fasse consommer à défaut des laits hypoallergéniques. Cela faisant, il aurait été mis à l’abri de l’apparition d’un éventuel terrain allergique.

De plus, les parents doivent veiller à ce que son alimentation ne soit pas modifiée de façon précoce. Ils ne doivent pas commettre l’erreur de fumer dans son environnement. Aussi, ils doivent éviter tout animal domestique et doivent prendre surtout des directives contre acariens.

À lire également  Découvrez les Bienfaits des Câlins amoureux

devenir asthmatique jour lendemain

La portée psychosomatique

Plutôt que des bronches, l’asthme est une maladie psychologique. En effet, nombreux sont les facteurs, à savoir les efforts physiques, la cigarette (sa fumée), la contrariété, les émotions, etc. qui le déclenchent.

Cela dit, vous pouvez vous rendre à l’évidence que les facteurs psychiques n’entrent pas vraiment en ligne de compte de ceux qui déclenchent vraiment un asthme. Tel étant le cas, il est des moindres dispositions pour tout individu prédisposé à l’asthme de se protéger à travers un traitement de fond.

Autrement, il peut contracter d’un jour à l’autre cette maladie dont les conséquences ne sont pas des moindres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 + 9 =