Les fruits exotiques rouges

Aimez-vous déguster des fruits ? Si oui, vous adoreriez les fruits exotiques. Ils se retrouvent plus facilement sur les marchés ou même dans nos épiceries. Pourtant, on n’aime pas tout le temps les acheter, car on a peur d’être déçu par leur niveau de maturité. Quand on les connaît un peu, on pourrait bien se laisser tenter par ces fruits exotiques, surtout les fruits exotiques rouges. Ils regorgent de vitamines et de minéraux utiles pour notre corps. Voici pour vous une liste de fruits exotiques rouges que vous devriez acheter. 

Le fruit du dragon ou pitaya : un fruit exotique rouge

Également connu sous le nom de strawberry pear, dragon fruit ou pitaya, le fruit du dragon est un fruit exotique rouge très apprécié. Derrière sa coque rouge se cache une chair tendre comestible. De par sa texture et la présence de petits pépins noirs, il ressemble grandement au kiwi, à la différence qu’il est beaucoup moins goûteux. 

Le fruit du dragon existe en plusieurs types. Nous pouvons citer entre autres : le fruit du dragon classique avec une pulpe blanche et une peau rose, le fruit du dragon avec la pulpe blanche et la peau jaune et enfin le fruit de dragon avec une pulpe rouge sanguin et une peau rose. Il faut noter que cette dernière variété est beaucoup plus difficile à trouver sur le marché. 

Le fruit du dragon peut également être utilisé comme un élément de décoration. Il attire d’ailleurs l’attention. Enfin, il faut noter que la grande fleur du pitaya est utilisée pour les infusions. 

L’aki

Originaire de pays d’Afrique tels que le Bénin, le Cameroun, le Burkina Faso, la Côte-d’Ivoire, le Ghana, le Gabon et la Guinée, l’aki est un fruit bien surprenant. Principalement cultivé dans ces régions tropicales, on la retrouve pourtant dans des régions telles que les Antilles et la Jamaïque. Dans ce dernier pays, il est même devenu le fruit national. En effet, le fruit exotique a été par accident introduit dans ces régions, mais sa culture a été une réussite. 

Il faut tout de même préciser que l’aki n’est pas un fruit à consommer entièrement. En réalité, il n’y a que les arilles charnues qui se trouvent au-dessus des graines qui peuvent être consommées. Par contre, le reste du fruit ainsi que sa graine sont toxiques. Vous ferez bien donc de vous en débarrasser. 

Par ailleurs, quand l’aki est récolté trop mûr, il devient vénéneux. Il doit donc être récolté à la bonne maturité. Dans le cas contraire, sa consommation pourrait entraîner des diarrhées. Enfin, l’huile extraite du fruit peut être consommée. Elle est très riche en acide gras. 

La cerise de Cayenne 

On retrouve généralement la cerise de Cayenne dans les forêts tropicales sud-américaines (Argentines, Paraguay et Uruguay). Issue d’un petit arbre, la cerise de Cayenne a pourtant été introduite aux Antilles et sur l’île de La Réunion. Cet arbuste produit généralement ses fruits dans les mois de novembre ou de décembre. Ces fruits prennent la forme d’une petite citrouille et la taille d’une grosse cerise. 

Plusieurs variétés de ce fruit exotique rouge sont enregistrées. La couleur du fruit change d’ailleurs en fonction de la variété. Quelle que soit la variété, la cerise de Cayenne est utilisée pour la préparation de jus et de confiture. Elle est également comestible crue. Il faut enfin préciser que le goût de la cerise de Cayenne change en fonction de sa variété. En effet, celles qui sont rouges sont douces alors que celles qui sont noires sont plutôt épicées et aromatiques. 

La grenade 

Issue du grenadier, la grenade est un fruit qu’on retrouve un peu partout dans le monde. En effet, sa zone de répartition s’étend aussi bien de la Turquie jusqu’en Géorgie en passant par l’Arménie ou même l’Azerbaïdjan. On la retrouve aussi au Maghreb dans des pays tels que le Maroc, l’Égypte et la Tunisie. Avec l’exportation, la grenade a connu un grand succès. Elle est même commercialisée partout. C’est d’ailleurs, l’un des fruits exotiques rouges avec la plus grande zone de distribution. 

Avec une taille de 13 cm de diamètre, la grenade prend la forme d’une grosse pomme. Contrairement à de nombreux autres fruits exotiques rouges, on ne consomme pas sa chair. Ce sont les grains qui sont comestibles. En fonction de la taille de la cerise, on peut en retrouver des dizaines à l’intérieur.  

Enfin, la grenade est très riche en vitamines C, B1, B2, B3, B5, B6 et B9. Elle est l’ingrédient de base du très célèbre sirop de grenadine. 

Le Litchi

Depuis un peu plus de 2100 ans, on retrouve l’arbre de Litchi en Chine. Cependant, c’est également un arbre que l’on retrouve dans les régions tropicales telles que le Viêtnam, le Cambodge ou encore la Thaïlande. Il a été exporté également dans d’autres régions du monde comme Madagascar et l’île de la Réunion. 

Avec une forme sphérique rouge, le Litchi arbore une coque dotée d’une petite pique pointue. Le fruit a un diamètre supérieur à 3 centimètres  et peut être consommé cru. Sa chair blanche a très bon goût, sucré, elle est légèrement gluante et filamenteuse. Au cœur de la chair, on retrouve un gros noyau noir luisant. Enfin, c’est un fruit très riche en vitamine C. 

La jambose 

La jambose est un fruit issu du jambosier qui est un arbre qui pousse en Asie, précisément en Indonésie et en Malaisie. Toutefois, on le retrouve dans de nombreux autres pays tropicaux tels que les Antilles, la Martinique, la Guyane, les îles Maurice et même les Seychelles. En fonction de la région dans laquelle on la retrouve, la jambose peut changer de nom. Ainsi, dans certains lieux elle prend l’appellation de pomme canaque, dans d’autres lieux, elle s’appelle pomme d’amour ou pomme d’eau. 

La jambose prend la forme d’une poire. Elle mesure à peu près 15 cm de long avec un noyau unique. Elle peut être mangée crue. En effet, ce fruit exotique rouge a une chair délicatement sucrée. Elle fait partie des fruits exotiques rouges les plus rafraîchissants. Quant à sa pulpe, elle est blanche et croquante. On peut la comparer à celle d’une pastèque sans pépins. Sa consommation est d’ailleurs idéale en été.

À lire également  Les fruits exotiques roses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *